Le réseau

Les relais locaux jouent un rôle fondamental dans le déploiement des observatoires Vigie-Nature. Chaque relais local, qu’il soit une association, une collectivité territoriale, une personne référente ou autre, consolide le maillage territorial étroit qui permet au programme de répondre à ses objectifs.

Qu’est-ce que le réseau des relais Vigie-Nature ?

Le réseau des relais Vigie-Nature regroupe l’ensemble des structures et personnes ressources participant à la diffusion et à l’animation de nos observatoires sur le territoire français. Ce site a pour vocation d’offrir un espace d’échange et de partage d’expériences et également de mettre à disposition des relais locaux un ensemble d’outils facilitant la mise en œuvre des observatoires à l’échelle locale.

Par ailleurs, le regroupement des acteurs du programme à travers un annuaire et une carte interactive offrira plus de visibilité à ce réseau et favorisera la communication entre les opérateurs du programme.

 

Vigie-Nature, le Muséum et ses partenaires

Depuis plus de 20 ans, Vigie-Nature se développe avec l’objectif d’impliquer les citoyens dans la recherche académique en sciences naturelles. À travers leurs observations de la biodiversité ordinaire, les participants permettent aux chercheurs de disposer d’un grand nombre de données pour étudier les changements globaux sur notre environnement naturel (changements climatiques, urbanisation, etc.). Porté par le Muséum national d’Histoire naturelle, Vigie-Nature regroupe aujourd’hui une quinzaine d’observatoires s’adressant à divers publics, chacun co-fondé par le Muséum et des partenaires indispensables (association, services de l’Etat, ou autre).

 

Articulation avec le projet « 65 Millions d’Observateurs »

Le projet collaboratif 65 Millions d’Observateurs, animé par le Muséum national d’Histoire naturelle, rassemble déjà une centaine de partenaires se consacrant à l’étude de la nature autour de la définition, la production et la dissémination des outils nécessaires pour structurer et pérenniser les initiatives existantes en matière de sciences participatives.
D’une part il se concentre sur deux dispositifs existants : Vigie-Nature et Vigie-Nature Ecole, et d’autre part il fait émerger deux nouveaux dispositifs : Vigie-Ciel et Vigie-Mer. Au-delà du temps libre et du temps scolaire, l’ambition de « 65 Millions d’Observateurs » est aussi d’étendre cette offre au temps professionnel, en proposant ces démarches participatives aux secteurs d’activités en relation avec la nature (agriculture, gestion d’espaces, foresterie, bâtiment, petite pêche, tourisme, etc.).
La présente interface, permettant la concrétisation du réseau des relais locaux de Vigie-Nature, est évidemment en articulation avec le projet « 65 Millions d’Observateurs ». Si l’un a pour vocation de développer des outils, l’autre a pour vocation de les mettre à disposition et de les faire vivre. Cependant, certains échanges pourraient enrichir l’une ou l’autre plateforme. Ainsi s’il vous semble que certains éléments peuvent être mis en résonance ou alimenter des réflexions dans l’un ou l’autre projet, n’hésitez pas à nous le signaler.

Si vous n’êtes pas encore partenaire du projet 65 MO mais que vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez contacter dès à présent les coordinatrices du projet Marie Delannoy et Marianne Linares.